Webmin

La gestion complète d’un serveur Linux dans un navigateur

Webmin est l’un des plus anciens et des plus complets système de gestion de serveur Linux via une interface Web. Ecrit en PERL (et en Java maintenant), il s’adapte à la plupart des distributions Linux et sait gérer bon nombre d’applications logicielles courrantes (Apache, MySQL, Postfix, Samba, SSH, Bind, ...) en plus des basiques du système (utilisateurs, groupes, démarrage, ...).

DEFINITION

Webmin, créé en Octobre 1997, est le couteau suisse de l’administration système : il sait quasiment tout faire pour l’exploitation courante d’un serveur Linux. Si vous êtes un adminsys aguerri, il fait gagner beaucoup de temps (une interface, ca évite certaines erreurs ou oubli) et cela permet au débutant de gérer un serveur sans avoir besoin de trop mettre les mains dans la ligne de commandes.

EN PRATIQUE

Webmin s’installe facilement comme n’importe quel autre service avec un lancement au démarrage. Il intègre son propre serveur Web qui fonctionne par défaut en https (autosigné) sur le port 10000.

Webmin possède une interface simple à deux colonnes : une arborescence à gauche qui détaille les diverses fonctionnalités par groupe :

  • Webmin : contient la gestion, le paramétrage, la mise à jour de Webmin, sauvegarde de la configuration, ...
  • Système : démarrage, gestion des mots de passe, rotation des logs, Crontab, mise à jour de l’OS, gestion des utilisateurs, ...
  • Serveurs : Apache, Postfix, MySQL, Dovecot, Procmail, SSH Server, ... c’est en général ici que se trouvent vos services
  • Réseau : configuration des interfaces, firewall, NIS, ...
  • Matériel : LVM, Partitions, iSCSI, Imprimantes, ...
  • Autres : Shell, File Manager, Java, Perl, PHP, ...

Webmin n’affiche dans cette arborescence que les modules détectés comme étants installés sur la machine. Un lancement de la procédure de mise à jour des modules est nécessaire quand vous installez une nouvelle fonctionnalité gérée par Webmin.

CE QUE NOUS AVONS NOTE

Webmin dispose également d’une fonction cluster permettant de gérer plusieurs serveurs.
Il peut également disposer d’un module UserMin qui est plus orienté vers les utilisateurs et qui leur permet d’accéder à un certain nombre de fonction dans un environnement spécifiquement conçu à leur intention.
A notre niveau, mais c’est plus lié à Linux qu’à Webmin, nous n’avons rencontré que des anomalies lors de changement au niveau des cartes réseau qui peuvent parfois avoir des conséquences inattendues (un reboot est alors nécessaire).
Un système de modules optionnels permet d’ajouter la prise en charge de services qui ne sont pas inclus nativement dans Webmin.

NOTRE CONCLUSION

Webmin est une solution plus que mature, ultra fiable, et qui permet de gagner un temps considérable au quotidien (sauf si vous avez mémorisé intégralement le shell et la syntaxe complète de tous les fichiers de configuration de tous les applicatifs courants).
Un must !